Loading...
L’ICSI en quelques mots 2018-09-04T14:47:48+00:00

Le Centre AMP St Roch à Montpellier pratique l’ ICSI en routine et en a déjà pratiqué plus de 15 000. L’ICSI, en anglais IntraCytoplasmicSperm Injection est une technique de fécondation in vitro où contrairement à la FIV classique, le spermatozoïde est injecté directement dans l’ovocyte.

Cette technique est proposée essentiellement dans les cas d’infertilité masculine, lorsqu’il existe un risque d’échec de fécondation en FIV. Un seul spermatozoïde est nécessaire pour féconder l’ovocyte. Le choix du spermatozoïde à injecter en ICSI est donc sous le contrôle du biologiste.

La mobilité étant un critère important de fécondance, les méthodes de sélection et de concentration du sperme sont d’abord basées sur la mobilité et accessoirement sur la morphologie. En FIV classique plusieurs milliers de spermatozoïdes doivent être inséminés au contact de l’ovocyte pour permettre à un seul d’entre eux de pénétrer l’ovocyte.

Icsi injection intracytoplasmique centre amp st roch et PMA montpellier

En pratique, après avoir préparé le sperme par des méthodes de lavage centrifugation puis migration, seuls les ovocytes matures seront injectés sous microscope à un grossissement de 400 fois.

L’ovocyte préalablement débarrassé de ses cellules folliculeuses est maintenu d’un côté par une légère aspiration d’ une pipette de contention. De l’autre côté l’injection sera effectuée par une pipette d’injection.

A l’aide de cette pipette d’injection, le biologiste va choisir le spermatozoïde, puis l’immobiliser en exerçant une pression sur son flagelle et enfin l’aspirer dans la pipette d’injection. L’injection a lieu en perçant les membranes pellucides et cytoplasmiques. Toutes les étapes se déroulent en milieu liquide de culture.

Une fois injectés, les ovocytes sont mis en incubation entre 2 et 5 jours dans du milieu de culture à 37°C et sous atmosphère gazeuse spécifique. Environ 60 à 70% des ovocytes fécondent en moyenne en ICSI.

L’observation des premiers signes de fécondation, s’effectue entre 17 et 18 heures après l’injection avec la présence des 2 pronucléi. A partir de 48 heures les embryons obtenus commencent à se diviser pour normalement atteindre le stade blastocyste au bout de 5 jours. Le transfert d’embryon peut s’effectuer 2, 3 ou 5 jours après la ponction.

Il faut savoir que tous les embryons obtenus ne s’implantent pas toujours et donc ne donnent pas forcément des grossesses. Une majorité d’embryons peuvent ainsi se bloquer et arrêter leur développement à différents stades.

Contactez-nous

Equipe centre amp st roch