Loading...
Questions fréquentes 2017-11-13T09:12:48+00:00

Retrouvez ici toutes les questions les plus fréquemment posées.  

Cliquez sur chacune pour avoir notre réponse. Vous pouvez également nous écrire ou poster une discussion sur le forum du Centre AMP St Roch.

Avez-vous une liste d’attente ? 2017-10-11T14:58:30+00:00

Non. Dans la mesure où le dossier est complet et que vous remplissez les critères d’inclusion tels que par exemple l’âge de la femme inférieur à 43 ans, le justificatif de vie commune.

Serai-je vue par le même médecin ? 2017-10-11T14:58:09+00:00

Oui, dans la mesure du possible.

En effet il se peut que certains jours votre gynécologue soit retenu par son programme opératoire ou par ses congés.

Dans ce cas l’organisation du centre a prévu un fonctionnement par binômes, limitant les intervenants et permettant de remédier aux absences occasionnelles

Puis-je faire moi-même mes injections ? 2017-10-11T14:57:46+00:00

Les différentes injections de traitement doivent être faites quotidiennement à des horaires réguliers.

La plupart des produits commercialisés sont d’utilisation simple et adaptés pour être administrés soi-même par voie sous-cutanée.

Lors de la prescription du traitement, nous vous expliquerons la façon de procéder.

Quelles sont les conditions de prise en charge par l’assurance maladie ? 2017-10-11T14:57:15+00:00

Selon le Journal officiel du 30/03/2005 (JORF n°74 page 5309), les actes médicaux de l’assistance médicale à la procréation (AMP) ne peuvent pas être remboursés au-delà du jour du 43e anniversaire de la patiente.
Sont pris en charge :

Six inséminations artificielles (une par cycle) pour l’obtention d’une grossesse.
Quatre tentatives de fécondation in vitro (recueil ovocytaire et transfert embryonnaire) peuvent être remboursées pour l’obtention d’une grossesse.

Une demande d’entente préalable globale doit être déposée avant le début du traitement avec mention de la technique utilisée.

Pour une 5ème tentative non remboursée, quel est le montant ? 2017-10-11T14:56:45+00:00

La part non remboursée comprend la période du jour de la ponction au jour du transfert soit environ 1200 à 1500 euros selon les techniques.

Vous pouvez bénéficier de votre 100% pour toutes les autres étapes (Médicaments, consultations, prises de sang, échographies etc…).

Pour plus de détails, vous pouvez contacter notre secrétariat.

Quelles sont mes chances de devenir enceinte ? 2017-10-11T14:56:19+00:00

Cela peut dépendre de plusieurs facteurs :

votre âge (c’est le facteur le plus important pour une femme).
les causes de l’infertilité.
le nombre d’ovocytes obtenus après la stimulation.
La qualité du sperme.
Le nombre et surtout la qualité des embryons obtenus.
Le nombre d’embryons transférés.

Est-ce que le Centre accepte les femmes avec une FSH élevée ? 2017-10-11T14:55:58+00:00

Cela dépend du niveau de votre FSH et de la qualité de vos cycles.

Si vous avez moins de 40 ans avec une FSH élevée mais des cycles réguliers, on tentera un essai de stimulation pour FIV.

Une FSH élevée réduit vos chances de grossesse.

Grâce à notre base de donnée, on pourra vous donner une estimation de vos chances par rapport à des groupes témoins.

Entre 40 et 42 ans, avec des cycles réguliers, nous analyserons votre cycle naturel et si il existe des bons paramètres d’ovulation, nous tenterons un essai de stimulation pour FIV.

Est-ce que le Centre accepte les mauvaises répondeuses aux stimulations ? 2017-10-11T14:55:39+00:00

Le succès de la FIV est fortement lié à la réponse ovarienne au traitement.

On considère qu’il faut un minimum de follicules recrutés pour espérer obtenir un résultat. Des doses maximales de traitement peuvent ne pas avoir d’effet.

Ces facteurs dépendent aussi de l’age.

Si vous êtes dans ce cas, quelques examens complémentaires seront peut être nécessaires pour vous répondre sur vos chances.

Quels sont les risques liés au traitement ? 2017-10-11T14:55:09+00:00

Le seul risque spécifique connu est l’hyperstimulation.

Il s’agit d’une réponse excessive et trop rapide au traitement hormonal nécessitant parfois l’arrêt de la stimulation.

Les signes sont d’intensités variables comme des douleurs au ventre, une prise de poids, un ventre ballonné, parfois des difficultés à respirer du fait d’une ascite débutante.

Les risques de cancer ne sont pas avérés s’il n’existe pas de facteurs familiaux ou une prédisposition.

Pour les risques sur l’enfant à naître, les données actuelles sont rassurantes, bien qu’on dénombre plus de fausses couches et dans un petit nombre de cas la possibilité de transmettre une infertilité masculine si c’est un garçon.

Chaque grossesse et naissance en AMP sont répertoriées au niveau de l’Agence de la Biomédecine, ce qui permet d’avoir un suivi statistique significatif.

Il existe d’autres risques rares comme infectieux, hémorragiques, thromboemboliques, anesthésiques.

Le traitement est-il bien supporté ? 2017-10-11T14:54:46+00:00

Les signes comme des douleurs au ventre supportables, des bouffées de chaleur, des petits saignements, sont fréquents et ne doivent pas provoquer d’inquiétudes.

Nous sommes déçus, cela n’a pas marché alors qu’au moment du transfert, on nous avait dit que nos embryons étaient beaux 2017-10-11T14:54:26+00:00

On ne peut prédire si tel ou tel embryon donnera une grossesse ou non.
Les biologistes sélectionnent les embryons sur des critères liés à la forme ou à la vitesse de développement des embryons.
Ces critères permettent d’avoir une idée de la probabilité d’implantation et permettent un choix mais les chances de donner une grossesse restent malgré tout limitées.

Quel délai entre 2 stimulations de l’ovulation ? 2017-10-11T14:54:03+00:00

Pour les inséminations intra-utérines, la stimulation peut être renouvelée tous les 2 mois.
Pour la fécondation in vitro, il est recommandé un intervalle d’au moins 2 mois entre 2 ponctions ovocytaires.

Mon conjoint a un spermogramme à faire, est-ce que je peux l’ accompagner ? 2017-10-11T14:53:44+00:00

Vous pouvez, bien sûr, accompagner votre mari pour effectuer son recueil.

Quand dois-je démarrer mon traitement ? 2017-10-11T14:51:06+00:00

Le jour du démarrage de votre traitement vous est précisé par votre médecin.
On considère que le premier jour des règles est le premier jour où vous vous réveillez avec des pertes sanguines franches.