Insémination intra-utérine : un taux de réussite plus élevé qu’avec les autres techniques de PMA

//Insémination intra-utérine : un taux de réussite plus élevé qu’avec les autres techniques de PMA

Insémination intra-utérine : un taux de réussite plus élevé qu’avec les autres techniques de PMA

Jusqu’à aujourd’hui, peu de travaux de recherche se sont intéressés à l’efficacité de l’insémination intra-utérine (IIU) au profit des autres traitements de l’infertilité. Une équipe de chercheurs néo-zélandais vient cependant de prouver que cette technique serait plus efficace que toutes les autres méthodes de procréation médicalement assistée. Elle fonctionnerait pour une femme sur trois. Détails.

L’IIU, couplée avec une stimulation ovarienne, est de loin la méthode de PMA la plus efficace

15 couples en âge de procréer sur 100 viennent aujourd’hui voir un médecin pour des problèmes de fertilité. C’est le résultat d’une étude réalisée par l’agence de la biomédecine et l’Inserm. D’une manière générale, ils consultent après avoir entrepris plusieurs tentatives durant des mois ou des années sans obtenir un résultat favorable. Le médecin leur propose alors différentes solutions au choix : la fécondation in vitro, le traitement hormonal, la chirurgie ou l’insémination intra-utérine.
Une équipe de recherche néo-zélandaise a effectué une comparaison entre ces différentes techniques et en a déduit que l’IIU, couplée avec une stimulation ovarienne, est de loin la méthode de PMA la plus efficace. Une femme sur trois ayant effectué une insémination intra-utérine a pu tomber enceinte.

Cette technique est efficace pour les femmes qui rencontrent des problèmes de fertilité

Cette étude a été réalisée entre mai 2013 et mai 2016. Deux groupes de femmes ont été mis en place. Le premier groupe (101 femmes) a reçu un traitement composé d’une insémination intra-utérine et d’une stimulation ovarienne. Le second groupe (100 femmes), quant à lui, a suivi des recommandations de la clinique, qui consistent à avoir des relations sexuelles le jour de l’ovulation et à noter les dates correspondantes aux rapports sexuels.
L’étude a montré que le taux de naissance est nettement plus important dans le premier groupe de femmes. 31% des patientes sont tombées enceinte et ont donné naissance à un enfant. Dans le second groupe, seules 9% des participantes sont tombées enceinte.
Parmi les femmes qui ont reçu une IIU, huit ont donné naissance à un enfant sans assistance, c’est-à-dire avant que le traitement ne commence ou entre deux cycles d’insémination. Ceci est une preuve pour les chercheurs que cette technique est efficace pour les femmes qui rencontrent des problèmes de fertilité.
En France, le taux de naissances issues des techniques de PMA a augmenté ces dernières années. Il s’élève à 3,1% contre 2,6% en 2009.

2018-08-06T11:48:23+00:00

Contactez-nous

Equipe centre amp st roch