Avoir des relations sexuelles rapprochées améliorerait la qualité du sperme

//Avoir des relations sexuelles rapprochées améliorerait la qualité du sperme

Avoir des relations sexuelles rapprochées améliorerait la qualité du sperme

Alors qu’on a toujours eu tendance à croire qu’une abstinence prolongée augmenterait les chances de tomber enceinte, une étude récente montre que faire l’amour deux fois de suite améliorerait la qualité du sperme. Explications.

Les spermatozoïdes récoltés après une abstinence de quelques heures sont plus rapides

Pendant longtemps, on a dit aux hommes de s’abstenir pendant plusieurs jours pour augmenter leurs chances de procréer. Une nouvelle étude réalisée par des médecins du centre de médecine reproductive de l’hôpital de Shengjing, les Dr Da Li et XiuXia Wang, vient cependant contredire cette ancienne croyance. D’après cette étude, avoir des relations sexuelles rapprochées augmenterait les chances d’avoir un enfant.
Cette étude a été réalisée sur 500 couples qui étaient sur le point de se lancer dans une procédure de fécondation in vitro. Une comparaison a été faite sur la qualité du sperme prélevé après plusieurs jours d’abstinence et sur celle du sperme récolté 1-2 heures après une première éjaculation. Les scientifiques ont notamment comparé le volume et la mobilité des spermatozoïdes prélevés. Les résultats ont montré que ceux récoltés après une abstinence de quelques heures sont plus rapides.

Les couples qui désirent concevoir un enfant et qui ont un sperme normal devraient faire l’amour plus souvent

Contrairement aux travaux de recherche précédents, cette nouvelle découverte fournit des explications moléculaires à l’appui. D’après les Dr Da Li et XiuXia Wang, le sperme recueilli après une courte période d’abstinence contient plus de protéines favorisant l’adhésion des cellules, et donc la fusion entre l’ovule et le spermatozoïde. Ils ont aussi noté que cette grande quantité de protéines améliore le métabolisme et la mobilité des spermatozoïdes. Cela pourrait s’expliquer par le fait que ces protéines manipulent l’oxygène réactif, un élément essentiel de la production d’énergie au niveau des cellules. Il s’avère que si ce sous-produit se trouve en excès dans les cellules, il pourrait endommager le génome.
Et d’après les travaux de recherche des Dr Da Li et XiuXia Wang, plus le sperme a été prélevé il y a longtemps, plus il contient une grande quantité d’oxygène réactif. Ce qui pourrait remettre en cause la viabilité de l’embryon.
Pour observer l’impact de ces changements sur la grossesse, Dr Da Li et son équipe ont divisé l’échantillon de couples en deux groupes. Le premier a reçu la consigne d’utiliser du sperme récolté après plusieurs jours d’abstinence. Le second, quant à lui, devait utiliser du sperme prélevé trois heures après une première éjaculation. Les médecins ont ensuite procédé à l’implantation des embryons. Les résultats ont montré que si normalement 30% des couples arrivent à tomber enceinte à la première tentative en utilisant la première technique, ce chiffre augmente d’un tiers avec cette découverte.
En conclusion, les couples qui désirent concevoir un enfant et qui ont un sperme normal devraient faire l’amour plus souvent avant l’ovulation pour augmenter leurs chances d’aboutir à une grossesse.

2018-09-21T17:50:26+00:00

Contactez-nous

Equipe centre amp st roch